« Mamuka », par Chistera
par Damien Try

  • 02 mars 2012
  • 6

Par Chistera (chant) et Elvis Vers-Melun (paroles),

Après le succès interplanétaire de « Laisse Béton Lièvremont », Elvis Vers-Melun revient après 3 mois de cuite (et 3 mois de gueule de bois). Enfin « revient » c’est vite dit : il a trouvé quelqu’un pour chanter à sa place, pour le plus grand soulagement de vos tympans. Permettez moi donc de vous présenter sa protégée : Chistera (je pense personnellement que c’est surtout de lui qu’il faudrait la protéger).

Née le jour de son anniversaire, Chistera hésite longtemps entre les carrières de pilier option bar et de chanteuse lyrique. Elle prend la voie intermédiaire en débutant comme chanteuse de karaoké dans les plus beaux campings de France. Lors d’une soirée particulièrement arrosée au camping « La Belle Etoile » de Melun, elle fait la rencontre qui va bouleverser son destin : Elvis Vers-Melun, qui la décide alors à devenir chanteuse de R’n’rugB. Elle enchaîne alors les tournées de stades (et de bières), connaissant des succès chaque jour plus grands et des réveils chaque matin plus difficiles.

Je vous demande donc un tonnerre d’applaudissements devant vos écrans pour son premier hit, « Mamuka », sur l’air de « Babooshka » de Kate Bush(erie Ovalie), sur une idée originale d’Ovale Masqué, des paroles d’Elvis Vers-Melun. Activez les sous-titres pour avoir les paroles.

 


Mamuka par Boucherie-Ovalie

Les paroles :
Né d’un programme soviétique
Une expérience génétique
Pour bâtir, un soldat
Que même un tank n’arrêterait pas
Il s’est enfui du labo
Et il a enchainé des sales boulots
Tueur à gage
Puis vers l’Hérault a fait l’voyage
Mamuka s’est mis à jouer au rugby
Pour le plus grand bonheur de la Bouch’rie
Il s’appelle

Mamuka Gorgoze

Le colosse inarrêtable
Intéressa l’ami Mourad
le pré-contrat
Du RCT il le parapha
Ça a finit aux prud’hommes
Toulon réclamait une belle somme
Car Galthier l’a gardé
A Montpellier il va continuer
A réduire ses adversaires en charpie
charger, broyer, et maudire en géorgien
Et puis finir par leur coller des pains
Attention à

Mamuka Gorgoze