La Boucherie Ovalie propose sa réforme de la Pro D2
par Toolonez

  • 28 mai 2016
  • 16

 

Par Tool’O Nez,

avec l’aimable concours d’Arbleiz, Capitaine A’men’donné, John Pills et Nounours.

 

Les temps sont à la morosité : retraite de légendes vivantes, violence dans les stades, baisse des affluences, trous dans les budgets, consanguinité… Clairement la Pro D2 ne fait plus rêver grand monde en-dehors de Cécile Grès. Devant ces difficultés la Boucherie Ovalie, animal à sang chaud, pensa qu’elle ne pouvait décidément pas rester froide et insensible. Après déjeuner, il était temps que je me misse à l’ouvrage. J’allâme voir mon ami Yoyo…

Rappelons dans un premier temps à quoi nous nous attelons, pour tous les Jean-Michel CÉKELSPOR qui nous liraient et que nous saluons : la ProD2, c’est l’antre du Rugby Vrai, c’est l’incarnation du papédé, c’est le Graal des clubs amateurs, c’est l’Arlésienne de Marseille, c’est le purgatoire des vrais grands (le Stade Français, le Racing Club Toulonnais ou le Racing Falcon Jet 92) ou le Styx des faux grands (Mont-de-Marsan, Béziers, Montauban ou d’autres).

C’est l’ADN du #MeilleurChampionnatDuMonde avant qu’une erreur dans la parthénogenèse n’enfante un Top14 consanguin où seuls les clubs du sud – à l’exception notable des frères ennemis de la capitale – ont voix au chapitre, n’en déplaise aux moines.

Ceci étant rappelé en une coruscante phrase que Jacques Verdier lui-même ne renierait pas, cessons séant d’enfiler des perles et passons aux choses sérieuses.

Confrontée à ce constat alarmant pour l’avenir du rugby en France, portée par les idées remarquables d’un certain Mourad (garçon des Hauts d’Afrique devenu aujourd’hui le parvenu le plus écouté du rugby français), inspirée par les changements annoncés sur le fonctionnement de la ProD2, la Boucherie Ovalie vous présente les mesures phares qu’elle propose pour la ProD2 dans le cadre de sa candidature secrète à la présidence de la Fédération Française de Rugby.

 
pierre-camou-serge-blanco-4ddf4d1

– Je ne savais pas qu’ils se présentaient, tu les as vus à un buffet toi ?
– Tu parles, ils restent bien cachés derrière leur écran.

 

Oui, secrète, car ce n’est pas notre lectorat aussi garni que la tribune du 16ème homme de Colombe qui fera que cette candidature se retrouvera à la une du Midol du vendredi.

Mais je m’égare.

Nous proposons donc la création non pas d’une mais de DEUX ligues de ProD2 !

D’une part la Ligue Cassoulet-Aïoli-Piperade regroupant les clubs du sud, dignes représentants de la tradition plus que centenaire du rugby français et de son fameux odorat, et d’autre part la Ligue Choucroute-Potjevleesch-Galette regroupant les clubs du nord qui aimeraient tant devenir calife à la place du calife.

Vous vous demandez dans quelle ligue votre club de cœur serait amené à jouer s’il évoluait en ProD2 ? Soyez assurés que les Bouchers travaillent avec le plus grand sérieux sur un questionnaire permettant de répondre objectivement à la question. En voici un extrait :

questionnaire-4f23bf0

Rentrons dans les quelques détails simples du fonctionnement.

 

Chaque ligue mène son championnat en matchs aller-retour. Une victoire apportant 4 points et un match nul 2 points. Une équipe marquant quatre essais ou plus a droit à 1 point de bonus offensif. Une défaite avec cinq points d’écart ou moins donne droit à 1 point de bonus défensif. Voilà pour les points gagnés, passons aux points perdus, exclusivité bouchère incitant à toujours plus de jeu.

Une équipe faisant plus de vingt en-avant ou réalisant moins de trente passes entre trois-quarts durant un match écopera d’un point de malus. Si un club venait à terminer la saison en négatif il serait relégué directement en Fédérale 2 (jurisprudence Provence Rugby, ça leur apprendra à faire confiance à Delpoux).

attribution_des_points-4f23c34

 

À la fin de la saison les premiers de chaque ligue s’affrontent dans le cadre de la finale d’accession, le gagnant monte en Top 14 alors que le perdant va devoir se battre pour être repêché…

Le deuxième d’une ligue et le troisième de l’autre ligue s’affrontent dans deux matchs de barrage. Les vainqueurs de ces barrages s’affrontent ensuite dans la petite finale. Le vainqueur de la petite finale peut affronter le perdant de la finale d’accession dans la moyenne finale. Le vainqueur de la moyenne finale a alors le droit de prétendre à affronter l’avant-dernier du Top 14 dans la finale de repêchage. C’est le vainqueur de la finale de repêchage qui pourra accéder à – ou rester dans – l’élite : le Top 14 !

schema_prod2_finales-4f20f75

Un système simple pour un public simple

 

Vous me direz que ça fait beaucoup de finales, je vous répondrai que ça fait plus de matchs, plus de droit TV et plus de BAGARRES. Bref, plus de Valeurs ©.

Attention, tout ne sera pas aussi simple que ça ! En effet, dans un soucis de lisibilité pour le public du Top 14 voyant arriver de nouvelles équipes, des points bonus sont attribués en fonction de la reconnaissance publique de chaque ville ! À chaque début de saison un grand test sera mené avec la participation de M6 pour savoir quelles villes du championnat la population est capable de placer sur une carte. Chaque ville que 80% ou plus de la population est capable de situer à 50 km près sur une carte aura 10 points de bonus en début de saison et 8 points d’avance par match durant les finales.

Chaque ville que 60 à 80% de la population est capable de situer à 100 km près sur une carte aura quant à elle 5 points de bonus en début de saison et 4 points d’avance par match durant les finales. Pour les autres rien, ça leur apprendra à vouloir chambouler notre géographie rugbystique ! Autant vous dire qu’on va vite se débarrasser de Castres et d’Oyonnax…

La Boucherie réfléchit également à un malus pour les clubs dont le public n’est pas digne de l’élite que le Top 14 se doit de représenter. Ainsi tout club dont le public entonnerait un « ICI, ICI, C’EST… » durant un match écoperait également d’un point de malus par match concerné, #MeilleurPublicDeFrance ou pas. Ce point n’est pas encore inscrit au programme car le cas d’Oyonnax pose problème, en effet il s’avère que chez eux ce « chant » est justifié, cette sanction serait alors une double peine (sans compter qu’on les cherche toujours).

1461157897-ici-ici-vcourte

La belle attitude devant Jean-Michel CÉOUISSIDÉJA

 

Afin de garantir à la fois la neutralité du vote et le niveau de QI moyen dans les stades – et donc réduire ces sifflets honteux lors des tentatives de tirs au but – la Boucherie réfléchit également à pondérer les votes de chaque ville selon la culture géographique de son public. Les villes dont la population ne dépasserait pas 40% de bonne réponse à 200km près au quizz seraient sanctionnées par 5 points de malus en début de saison. Dit autrement, si le public est trop con, il se disqualifie lui-même.

Nous espérons que ces principes simples et efficaces, garants d’équité pour les clubs du nord qui peuvent se prendre à rêver de Top 14 (ah ah ah ah ah), sauront vous convaincre de la pertinence et de l’intelligence de notre candidature.

En fin de compte, que vous vous ayez compris ou pas, peu importe. Ceux qui monteront sont ceux qui ont un cerveau et qui eux comprennent les rrrègles. Ceux qui descendront seront toujours les même, à savoir ceux qui ont des trous au fond des poches. Bref, y’a des choses qui ne changeront pas.

adam-44209e0