Heinekid Cup journée 1
par Jonny WillKillSoon

  • 15 novembre 2011
  • 12

 Par Jonny WillKillSoon,

Ce week-end a marqué le coup d’envoi de la H-Cup, cette compétition qui réunit tous les plus grands clubs d’Europe, qui se foutent sur la gueule sur 6 rencontres âprement disputés (4 si il y a une équipe italienne dans le groupe) où on critique l’arbitrage anglo-saxon et où on boit de la Heineken à la fin du match. Tout ça pour déterminer la meilleure équipe d’Europe, alors qu’on sait déjà que c’est soit Toulouse, soit le Leinster. Ridicule. Heureusement qu’en parallèle il existe l’AMLIN-CUP. Outre le fait d’avoir un nom qui ressemble à un médicament contre la toux, la Panaché Cup présente la particularité d’être sans intérêt, sous-médiatisée et d’un niveau quelconque. Mais grâce à cette compétition on peut se moquer du niveau de jeu des Roumains, des Espagnols et des Italiens tout en continuant à critiquer l’arbitrage anglo-saxon et c’est ça qui est important.

Donc 5 groupes de 4, les premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les quarts de finale qu’ils disputeront en compagnie du 3ème, 4ème et 5ème meilleurs deuxièmes des poules de H-Cup. Si c’est trop compliqué, prenez un doliprane et resservez-vous un panaché, voici le résumé de la première journée de l’Amlin Cup :

 

POULE 1

Bucarest 34 – Crociati 7 : un match de rugby entre un club roumain et un club italien qui se déroule dans la capitale roumaine c’est quelque chose qu’on imagine très glauque. D’ailleurs les Italiens n’en sont pas ressortis vivants, concédant le bonus offensif à leurs hôtes et ce malgré un essai de Festuccia.

Worcester 14 – Stade Français 23 : on connaît déjà la première équipe qualifiée pour les quarts de finale. En effet en s’imposant chez l’adversaire le plus redoutable de la poule (c’est-à-dire l’avant-dernier de Premiership) en le privant de bonus défensif, le SF a fait le plus dur. Même si on n’est jamais trop prudent avec les Parisiens, on ne les imagine pas perdre maintenant contre des équipes de troisième zone. À noter que Roncero a pris un carton jaune et que Paul « le poulpe » Sackey continue sur sa constance de l’an passé en ne scorant que lors des matchs européens.


Roncero balance une gaufre lors de Worcester vs… par Le-Rugbynistere
 

POULE 2

Newcastle 27 – Lyon 19 : Pour le dernier de Premiership et l’avant-dernier de Top 14 qui a les oreillons, la Panaché Cup n’est pas forcément un objectif prioritaire. Et ce match le confirme, en ne battant le LOU que de 8 points malgré ses trois cartons jaunes reçus (miracle, Leguizamon a été épargné), Newcastle assure l’essentiel et attend de recevoir le RCT mi-décembre pour savoir si elle doit jouer à fond ou non cette coupe.

Toulon 53 – Patrarca 22 : Derrière ce nom barbare à consonance ukrainienne se cache un club italien d’une ville connue, puisqu’il s’agit de Padoue. On ne sait pas d’où ils nous ont sorti ce nom mais le résultat est là : 8 essais encaissés contre la classe biberon du RCT (Palisson était présent), un niveau de Fédérale 2 et une valise bien pleine pour rentrer voir la mamma. Et dire qu’on ne jouait même pas à Mayol…

 

POULE 3

Bordeaux-Bègles 14 – Wasps 47 : Enfin un match télévisé ! Un samedi soir. À 20h45. Que tous ceux qui ont sacrifié leur samedi soir pour regarder ce match lèvent la main ! Je peux seulement dire qu’il y avait 0 – 8 à la 8ème minute pour les Anglais. J’espérais qu’ils atteignent les 80 points mais non, même pas. Ils joueront la première place du groupe face aux Bayonnais.

Rovigo 10 – Bayonne 43 : Christian Gajan a déclaré dans le Midol : « Rovigo est une place forte du rugby italien ». De quoi justifier la présence d’Heymans, Rokocoko, Boyet et Cie sur la pelouse italienne. À l’arrivée un score sans appel et enfin les premiers essais de l’Aviron Bayonnais cette saison (oui oui la phrase s’arrête là).

 

POULE 4

I Cavalieri Prato 3 – Newport 33 : Enorme surprise !!!! Le leader d’Eccelenza (c’est le championnat italien) s’est incliné à domicile contre l’avant-dernier de ligue celte. Ah, on me fait signe dans l’oreillette que c’est normal car les Italiens sont bons qu’à faire des pizzas et des panacotta aux arbouses (excepté Rovigo qui est une place forte du championnat italien). Newport 1er de son groupe grâce à son bonus offensif et les cavaliers de Prato dernier car des cavaliers qui jouent au rugby, il n’y a que dans les pubs PMU qu’on voit ça.

Perpignan 15 – Exeter 12 : Heureusement que les Perpignanais n’ont pas récupéré le Hook de la coupe du monde car ils auraient du souci à se faire. Auteur de tous les points catalans, le Gallois fut le grand artisan de la victoire avec le vice-champion du monde (ça claque de dire ça) Nicolas Mas. Par contre galérer pour battre une équipe qui a Ignacio Mieres dans son effectif, c’est assez honteux.

 

POULE 5

La Vila 10 – Agen 50 : Dans la poule de la mort (oui avoir Agen, Brive et Sale dans sa poule est synonyme de « poule de la mort » en Panaché Cup), le seul club espagnol de la compétition va encore bien s’amuser cette année. On notera le triplé de l’arrière/ailier Silvère Tian qui montre qu’on peut être ivoirien et voir plusieurs fois l’en-but (celle là est très nulle mais indispensable). C’est également le seul match sans carton jaune de cette première journée. 13 cartons jaunes sur 10 matchs c’est ça qu’on aime à la Boucherie !

Brive 26 – Sale 18 : Si vous connaissez un Briviste, prévenez le que les matchs durent 80 minutes et non une heure. Déjà piégés lors de la première journée de championnat contre Agen (19 – 3 à la 60ème, défaite 19 – 20), les Brivistes ont failli nous faire un rappel. Ils ont cette fois eu la finesse d’attendre de mener 26 – 0 avant d’arrêter de jouer. À noter le bon premier match du joker médical de Nicolas Jeanjean et ancien Clermontois, Rilan Swanepoel auteur de 16 points au pied. Au final une victoire 26 – 18 et un prochain match contre… Agen.

 

BONUS :

Voici l’affiche des quarts de finale en avant-première car imaginez-vous bien qu’on ne va pas vous faire un résumé à chaque fois :

Stade Français – Agen
Perpignan – Bath
Toulon – Leicester
Wasps – Saracens ou Biarritz