Communiqué de la Fédération Française de Rugby
par Ketchup-Mayol

  • 23 février 2018
  • 10

 

Françaises, Français,

 

L’heure est grave. Votre XV a besoin de vous. Nous avons besoin de vous.

 

Après des années de gabegie, de laximse de la part de dirigeants aussi incompétents que corrompus, nous avons hérité d’un grand corps malade que le président Laporte et le DOCTEUR Serge Simon essayent de sortir du coma. Mais le mal est profond.

 

 

Nous payons ces années de gestion calamiteuse par des pardessus plus intéressés par se remplir la panse que par le rugby amateur, qui faisait le socle de notre sport du temps de notre splendeur. Quand nous pouvions encore, la tête haute et le regard fier, faire chanceler les plus grandes nations du rugby et perdre en finale de Coupe du monde comme de valeureux Clermontois.

 

Aujourd’hui, nous dégringolons au classement World Rugby. Nous venons de nous faire doubler par les Fidji malgré nos efforts de naturalisation. Il semble que dès qu’un étranger revêt le maillot bleu, il devient médiocre. Il est donc temps de revenir aux fondamentaux et de puiser dans notre vivier national de jeunes talents. Enfin, dans notre vivier national.

 


Ils font leur devoir (encore que Maestri on se demande). Et vous?

 

Oui l’heure est grave, plus grave sans doute qu’elle ne l’a jamais été. Mais c’est dans ces instants où tout paraît perdu que l’espoir doit renaître. Il est venu le temps -des plaquages cathédrale- des héros, ceux qui au prix de leur santé, apporteront par leur sacrifice la rédemption de ce sport.

 

Parents, nous comptons sur vous. Envoyez-nous vos fils. Crabos, Espoirs, jeunesse de France, suivez l’exemple glorieux de joueurs comme Antoine Dupont et Matthieu Jalibert, héroïquement fauchés dans la fleur de la jeunesse par des rouquins scélérats, tels des Bara ou Viala des temps modernes, tombant au cri de « Vive le XV de France ! ».

 

Le regret d’Antoine Dupont ? N’avoir que deux genoux à offrir au XV de France

 

Tous ensemble, envoyons un message clair à nos adversaires. Rien ne nous arrêtera. Ni les plaquages hauts, ni les défaites encourageantes, ni l’arbitrage anglo-saxon, ni les commotions cérébrales, ni les insultes homophobes, ni les ruptures de ligaments croisés antérieurs, ni les concours de levrette claquée, ni les boîtes et les tables de nuit. RIEN !

 

Nous irons jusqu’au bout, nous nous battrons en France, en Grande-Bretagne, en Italie. Nous nous battrons par delà les mers et les océans aux antipodes et au Japon. Nous nous battrons avec toujours plus de confiance ainsi qu’une force grandissante au sol et dans les airs. Nous défendrons notre sport, peu importe ce qu’il en coûtera. Nous nous battrons sur les plages de beach rugby, nous nous battrons sur les terrains d’entraînement, nous nous battrons dans les chambres d’hôtel et dans les BAGARRES de rue, nous nous battrons dans les collines et au fin fond de nos petites vallées montagnardes. Nous ne nous rendrons jamais, tendus vers un seul objectif, LA VICTOIRE. Enfin déjà, une victoire.

 

Vive le XV de France !
Vive le Rugby français !

 

En route pour #Japon2019