Plaidoyer pour CJP
par Damien Try

  • 18 septembre 2015
  • 29

 

Par Damien Try

 

Cette fois on y est, c’est la Coupe du monde ! La Coupe du monde, c’est l’occasion pour tous les amateurs de rugby de se gaver d’ovalie pendant deux mois, d’enchaîner un petit Japon-Namibie avec un Géorgie-Tonga et ce sans honte, car « c’est la Coupe du monde ».

Mais pour les fans exclusifs de rugby et non les traditionnels sportifs de canapé qui meublent l’entre deux Tournois par la Ligue des champions, la Coupe du monde de rugby c’est surtout l’occasion de retrouver l’homme le plus haï de la rugbysphère française (après Craig Joubert) : Christian Jeanpierre. Ce fut un festival il y a 4 ans, à tel point qu’on commentait plus les commentaires que les matchs. Et ça sera sans aucun doute le cas pendant deux mois, puisqu’on voit déjà fleurir çà et là les premiers gémissements de Cassandres :

 

BRACE YOURSELF
BRACE YOURSELF

 

Alors certes, l’homme n’est pas le plus habile commentateur. On pourra lui reprocher sa connaissance assez superficielle des règles, avec notamment une explication fantaisiste de la règle du plan vertical (entrecoupée de la gêne savoureuse d’un Thierry Lacroix qui, ne sachant comment sauver le coup, avait choisi de ne rien dire). Les petits tics de langages « Et-l’on-ouvre », le « Rappelons la règle, Thierry », ainsi que la « touche intéressante ». Un « Jérôme Bonnaire » perdu sur le terrain. Et bien sûr la séquence interminable de l’imminente victoire historique des Gallois contre les Boks (même s’ils étaient menés au score).

Mais Christian Jeanpierre commentera cette Coupe du monde. Et c’est une bonne nouvelle pour tout le monde, voyez ce qui suit. Vive Christian Jeanpierre, merci TF1.

 

– Tout d’abord, CJP c’est la caution familiale de la première chaîne, l’initiateur rassurant qui va permettre l’intégration en douceur dans le monde du rugby de la ménagère de plus de 50 ans, du pré-adolescent et du fan occasionnel qui est surtout là parce que ses potes lui ont dit qu’il y aurait de la bière. Tous ces gens qui chercheront en vain sur le terrain Vincent Clerc, Sébastien Chabal et Jonny Wilkinson ont besoin de lui. Pour les personnes qui chercheront sur le terrain Sofiane Guitoune en revanche ni lui ni personne ne pourront rien faire.

– C’est aussi une bonne nouvelle pour les Toulonnais, car comme pour eux l’apparition sur le terrain de « Sonny Bill » provoque chez lui des réactions étonnantes pour un homme hétérosexuel.

– Imaginez : Pendant la deuxième mi-temps contre le Canada, le XV de France traîne son avance de 8 points, incapable de dérouler un fond de jeu inexistant, face à une équipe qui résiste grâce à une défense basique. PSA vous a donné l’envie de vous ouvrir les veines pendant son interview. Vous hésitez à lancer un bon vieil épisode de Louis la Brocante. Et là, un petit « J’ai rigolé car il avait son corps en position de saucisson » ou une autre invention de génie comme seul CJP sait les faire vous remet pleinement dans le match.

– Et puis, réellement, au fond d’eux-mêmes, les experts et expertes auto-proclamés sont bien contents de l’avoir. Car dans un sport obscur où chaque mêlée, chaque ruck, chaque maul est une énigme, il n’y a que deux sujets qui font l’unanimité : les nullités du sélectionneur français du moment et de Christian Jeanpierre. Le commentateur de commentaires pourra donc à loisir se plaindre et se moquer de ce dernier, y compris (je l’ai vu !) quand ce n’est pas lui au micro. Se plaindre de son inculture rugby (alors qu’on regarde soi-même à peine le Top 14). De sa méconnaissance des règles du jeu, alors que soyons francs, qui les connait ? Au fait, vous la connaissez, vous, la vraie règle du plan vertical ? Un arbitre nous l’a expliquée, c’est dans #LeMeilleurLivreDuMonde (sortie le 27 août), mais perso j’ai déjà oublié. L’animateur (qui n’est donc ni technicien, ni consultant) permet ainsi à l’amateur éclairé affalé de se sentir supérieur et d’étaler son bagage rugbystique. En définissant le néant intersidéral, il permet au premier Jean-Michel Ckelchen de briller comme une étoile.

– Et enfin, et c’est bien sûr le plus évident, si c’est Christian Jeanpierre qui parle dans le micro ça nous évite Pierre Salviac. Merci Christian.