Boucherie Ovalie, le livre
par La Boucherie

  • 11 juin 2015
  • 46

À l’heure ou de plus en plus de gens découvrent avec effroi que la Boucherie Ovalie n’est pas qu’un compte Twitter, nous avons une terrible nouvelle à vous annoncer. Non seulement nous écrivons des textes de plus de 140 caractères sur un obscur site internet, mais en plus, très bientôt, on va aussi le faire dans un livre.

 

Un livre, sans déconner !

Et ouais ! Qui l’eut cru, il est possible d’écrire un livre sur le rugby quand on n’est pas un journaliste-écrivain-raté ou un ancien joueur alcoolique.

Bon un livre c’est bien, c’est classe et tout, ça nous permet de faire croire à nos mères qu’on fait le même métier que Marc Levy. Mais quel intérêt et qu’est-ce qu’il y a dedans ?

On vous rassure tout de suite, il était hors de question de vous proposer de payer pour un best-of de textes publiés sur le site – puisque de toute façon vous ne le lisez pas. Faire une sorte « d’encyclopédie bouchère du rugby » est une idée qui est née chez nous en 2011, peu après la Coupe du monde. Elle a failli se concrétiser en 2012, jusqu’au moment où l’éditeur avec lequel nous travaillions à l’époque a décidé de nous faire une Caucaunibuca en disparaissant sur une île déserte. 3 ans plus tard, le projet a finalement été ressuscité suite à la proposition des éditions Solar. Pour ceux qui ne connaissent pas, Solar a déjà publié – entre autres – les ouvrages des Cahiers du foot ou de So Foot, qui étaient des références pour nous quand nous avons créé la Boucherie. C’est aussi et surtout des gens qui nous ont donné une totale liberté pour faire nos conneries, à leurs risques et périls.

Si vous souhaitez vous procurer cet objet, vous aurez donc accès à un contenu pensé pour figurer dans un livre DEPUIS LE DÉBUT, et surtout un contenu à 99 % inédit. En dehors des Éléments de langage et de quelques vannes dans les fiches de clubs de Top 14 (qui ont été très largement remises au goût du jour), ce sont donc 288 pages de jamais lu/vu qui s’offriront à vous. Il y en aura pour tous les goûts : Top 14, ProD2, équipes nationales, portraits de joueurs, d’entraîneurs ou de dirigeants illustres, des « 24h dans la vie de… », mais aussi des images, des jeux et plein de petits bonus qu’on vous laissera découvrir.

Bon par contre, on n’a pas réussi à intégrer des GIF.

Nous avons fait en sorte de vous proposer un contenu très varié, avec des textes longs, d’autres plus courts, du lol et du moins lol, le tout mis en image de façon chatoyante pour le plaisir de vos yeux qu’on imagine endoloris par des tentatives de fourchettes répétées. Ou par le design atroce de notre site. Tout cela a demandé de longs mois de travail – un mot dont certains d’entre nous ignoraient le sens jusque-là – et on espère que le résultat ne vous décevra pas.

1-4b3c1ed

 

2-4b3c1ef

 

boucherie5-4b3ca1e
3-4b3c1f5

 

Qui sont les responsables ? Qui risque d’en payer le prix très bientôt ?

Tous les textes ont bien évidemment été écrits par vos rédacteurs-bouchers favoris (ou détestés) : Ovale Masqué / Pierre Villegueux, le Stagiaire, Damien Try, Pastigo, Gregory le Mormeck, Pilou, l’Affreux Gnafron, Marcel Caumixe, Capitaine A’men’donné, Copareos, Ketchup-Mayol et presque tous les autres « réguliers » du site depuis 5 ans. Des invités prestigieux comme Vern Dublogue (qui comme son nom l’indique, est l’auteur de l’excellent blog parodique de Vern Cotter) ou Fufu Bieragogo seront également au rendez-vous.

Et enfin, la cerise sur le gâteau, la claque sur le cul du demi de mêlée : Daniel Herrero.

Oui, le vrai. L’homme le plus rudoyant de l’Ovalie a accepté de lire nos bêtises, et il les a trouvées suffisamment dignes d’intérêt pour bien vouloir rédiger la préface du livre. On l’a lue, et on peut déjà vous affirmer qu’il y a au moins 17 mots qu’un joueur évoluant en première ligne sera incapable de comprendre. Bref, c’est du très grand Herrero et on le remercie encore de nous avoir accordé cet honneur.

 

boucherie4bis-4b696e6

 

 

Ça coute combien ? À qui profite le crime ?

29,90 euros.

C’est une somme mais toujours moins que le prix d’une place pour aller voir l’équipe de France perdre à domicile contre le Pays de Galles. Et à 10 centimes la page, honnêtement c’est cadeau. En plus, le truc a vraiment de la gueule : même si vous ne le lisez pas ça fera un parfait ornement pour vos étagères et vos meubles d’une marque suédoise chère à Mathieu Bastareaud.

Bien entendu, nous avons un devoir de transparence totale envers vous et il faut vous signifier que l’intégralité des bénéfices des ventes seront reversés à Solar, ainsi qu’à la plus belle des associations caritatives : nos portefeuilles. Enfin rassurez-vous, écrire des livres ne nous paiera pas encore nos vacances aux Maldives. Au mieux, cela nous permettra de préparer notre fuite à l’étranger (vous comprendrez aisément qu’on ne puisse dire où) pour éviter que les joueurs cités dans le bouquin ne viennent nous casser la gueule.

Au pire, on s’en servira pour relooker notre site internet une énième fois, et essayer de le rendre encore plus moche que l’actuel.

 

Ça sort quand ? Et on le trouve où ?

EDIT : Fidèle à l’esprit de la Boucherie Ovalie, notre livre est en retard comme Jean-Marc Doussain : la date de sortie est donc repoussée au 3 septembre.

Le 03 septembre prochain, juste à temps pour la Coupe du monde. Vous pouvez déjà constater que le livre est visible sur le site de la FNAC (et si vous êtes un amoureux des livres anti-capitaliste, sur leslibraires.fr) et qu’il est même possible de le pré-commander dès maintenant sur AmazonAvec une livraison (à priori) garantie pour le jour de sa sortie.

Il sera également possible de se procurer l’objet sur la boutique de notre site en un nombre d’exemplaires qui, comme la technique individuelle des joueurs du XV de France, sera limité. Un avantageux pack « bouquin + ticheurte exclusif » vous sera aussi proposé. On avait aussi pensé à vous les dédicacer mais nous sommes réalistes, vous en avez rien à foutre d’avoir la signature d’inconnus cachés derrière leurs écrans.

 

Tu vas fermer ta gueule ?

Oui.
On donne donc rendez-vous à tous les carnivores au mois d’août. En attendant, lisez des livres, regardez du rugby et continuez à croire au retour de Lionel Beauxis en équipe de France.