Où est Charlie au pays des treizistes
par La Boucherie

  • 17 avril 2013
  • %

Par Pack Dequinz’,

00000Rooooh

« C'est peut-être un courant d'air tralalère tralalère
C'est peut-être un courant d'air lalère lala
Ou la reine d'Angleterre tralalère tralalère
Ou la reine d'Angleterre lalère lala »
Henri Dès

Il y a un an de cela, je vous promettais de vous raconter ma première expérience treiziste alors qu’il me fallait braver l’opinion publique d’Aimé Giral pour suivre le tourbillon Rodolphe. Ce goujat sans scrupules s’était mis en tête de rejoindre une autre chaîne pour y commenter un sport antagoniste de celui que je célèbre depuis [x] années et auquel je suis férocement attachée. Qui à part Rodolphe pouvait me faire oublier le gracieux ballet de l’alignement en touche, les tendres râles d’une mêlée fermée ou la poésie d’un ruck ? Personne, même si à XIII ils ont aussi des pompes à bière.
C’est ainsi, par un bel après-midi de printemps, que je me mis en route pour « l’autre stade » histoire de vérifier si on accueillait bien Rodolphe là-bas, de l’autre côté de la force. Dès les abords de l’arène je n’en menais plus large craignant que mon quinzisme apparaisse comme une évidence aux yeux de « l’autre peuple » en dépit de mon nouvel attirail de supporter blasonné Dragons Catalans et de mes faux papiers attestant d’une autre identité : Téhora Dutenu. Prenant mon courage à deux mains, j’investis l’enceinte de « l’autre rugby » et puis de toute façon j’avais vraiment trop soif pour faire le chemin inverse.
Comparé à un Millenium ou un Twickenham, Gilbert Brutus est un petit stade. Il n’empêche que je n’ai pas réussi à mettre la main sur Rodolphe alors j’avais bien l’intention de lui expliquer qu’il y a des manières de procéder qui ne sont pas dignes du gentleman qu’il est. Mais cet oiseau-là est resté à ses obligations, tout là-haut où nichent aussi les plumes des journaux locaux. 

00000Rh

Mais Pack est patiente si le jeu en vaut l’hirondelle et puis le sport qui se déroulait sous mes yeux était beaucoup plus attrayant que je ne l’avais imaginé. Première remarque, au rugby à XIII les premières lignes ont un prénom qui sonne en « i » et aussi un vrai cou entre la tête et les épaules comme Rémi, Lopini ou encore Grégory :

00000Greg

00000Lopi
00000Remi

Si je garde pour moi ma petite idée sur cette particularité catalane d’avoir des joueurs de première ligne dont le nom rime avec boucherie (pas si private joke), je me souviens vous avoir expliqué pourquoi l’apparence physique à XIII est un peu moins disparate que celle que l’on a l’habitude d’admirer au rugby à XV. 
Tout est parti à la fin du 19e siècle d’un conflit dont l’origine était le défraiement ou non des heures de travail perdues par les joueurs afin de pouvoir honorer leurs entrainements, matchs… C’est donc en 1895 que vingt clubs du nord de l’Angleterre ont fondé une fédération indépendante de la RFU et organisé leur premier championnat en payant les joueurs. L’ancêtre de l’actuelle Rugby Football League faisait alors ses premiers pas mais il faudra attendre plus de dix ans avant de voir les règles du jeu modifiées et deux postes supprimés. Dans un souci de sécurité d’abord, l’entrée violente en mêlée a été interdite mais cette phase de jeu s’est substituée à d’autres remises en jeu comme la touche en ligne. Ce sont d’ailleurs des phases considérées comme lentes qui ont été effacées des règles, remisées au grenier avec mes troisième ligne ailes adorés « pour libérer des espaces et accélérer les actions » qu’ils ont dit. Ainsi remaniée, la discipline treiziste s’est homogénéisée autour de sportifs plus athlétiques, robustes mais mobiles. 

Entre le jour où j’ai écrit ma déclaration à Messire Pires l’an dernier et le D Day de ma première rencontre de Super League, j’ai voulu réviser les règles de base de ce sport afin de laisser croire jusqu’au bout que je vivais et respirais XIII. Et là, ce fut la stupeur dans mes yeux ébahis quand je me rendis compte qu’ils s’étaient carrément gourés chez Wiki ! Et dire que j’avais tout recopié pour mon papier boucher… Du coup j’ai appris par cœur les 50 pages des règles du jeu téléchargées directement chez FFR XIII histoire d’éviter tout impair supplémentaire envers « l’autre monde ».

Je ne vais pas reprendre du début. Les passes en arrière, les essais et les drops… normalement vous gérez. Le barème des points est : 4 pour un essai, 2 pour transformation ou pénalité, 1 pour le drop. Le numérotage des maillots commence à 1 pour l’arrière, 2 et 5 pour les ailiers, 3 et 4 pour les centres, 6 pour l’ouvreur et 7 pour le demideum. Puis on repart en première ligne puisque sont 8 et 10 les piliers, 9 le talonneur, 11 et 12 les deuxièmes lignes et 13 Louis Picamoles. Toujours est-il que vous aurez peut-être du mal à retrouver ces nombres en Super League, vous n’avez qu’à vous dire que c’est comme ça et passer à autre chose. 
L’équipe qui est en possession du ballon dispose de 5 tenus (et souvent + 1 tenu de transition). Le tenu est la phase jouée après un placage alors que le porteur du ballon n’est plus en mesure ni d’avancer ni de faire une passe. Tous les défenseurs à l’exception de celui qui exécute le tenu et de son chasseur, se placent alors derrière une ligne fictive située à 10 mètres de l’action. L’arbitre annonce la fin du tenu, le joueur plaqué se voit libéré et talonne la balle en direction de son demi de tenu qui amorce une nouvelle tentative de progression. Le défenseur n’a pas le droit d’arracher le ballon des mains de l’attaquant tenu, pas plus que de l’empêcher de se dégager après l’annonce de l’arbitre. Et vous pouvez me croire, ces beaux gaillards ne la ramènent pas devant les arbitres (remarquez, il n’y a pas beaucoup de joueurs argentins dans les équipes). Un défenseur coincé ou fautif dans son en-but se verra pénalisé par un renvoi sous les poteaux d’où la balle sera rendue au pied à l’adversaire. Dernière règle à connaître avant d’aborder le XIII, c’est la 40/20 (Forty-20 pour les anglophones): si un attaquant parvient à trouver une touche indirecte sur coup de pied outre la ligne des 20 mètres adverses et ce depuis ses 40, il bénéficiera d’une mêlée en sa faveur au niveau de la sortie de balle. Quand on connait les tarifs de Danielou, on réfléchit deux fois au rapport qualité/prix d’un treiziste exécutant ce geste technique :

000040-20

En plus de la remise en jeu de la 40/20, on utilisera la mêlée sur les sorties en touche et les en avants.
Rassurez-vous, c’est beaucoup moins compliqué que ça en a l’air. Presque reposant si on fait abstraction de l’intensité et de l’incertitude quasi-systématique des rencontres, particulièrement en Super League et en NRL (compétition australienne).

Avril 2013 et je n’ai pas encore dépensé un seul jeton en rafraîchissements pour Rodolphe. Je suis retournée au stade Brutus plus d’une fois sans jamais vraiment pouvoir aborder mon héros mais je dois bien avouer que je me suis prise de passion pour ce sport tout nouveau pour moi. Je pourrais encore vous parler de la Super League, ce championnat au système si particulier disputé par 13 équipes anglaises + une équipe catala française (les Dragons Catalans de Perpignan) et qui représente l’une des compétitions les plus prestigieuses au monde. 
Concernant la Super League, je trouverai bien un autre prétexte pour venir à nouveau vous gonfler. 

Quand à vous, inutile de préciser combien je vous fais confiance pour aller découvrir le rugby à XIII si vous ne l’avez pas encore fait. Sur BeIn Sport par exemple, où Louis Bonnery et Rodolphe Pires (tiens donc) vous expliqueront mieux que moi le comment du pourquoi et les finesses de cette discipline. 

00000Toffsy

Vous pouvez également retrouver l’actualité de la Super League, des Dragons Catalans et du championnat Elite 1 français sur l’excellent site d’information sportive sportchoc.tv.
L’info de toutes les rencontres de la Super League devrait se trouver aussi sur le tout nouveau tout beau All Sports France.

Téhora Dutenu alias Pack Dequinz’,
Envoyée spéciale pour Boucherie Ovalie