Les Hachoirs d'Or 2012, seconde partie.
par Ovale Masque

  • 06 juillet 2012
  • 43

Par Ovale Masqué

Avec l'aide de l'équipe de la Boucherie Ovalie et tout particulièrement Damien TryMarcel Caumixe, le Stagiaire et Pilou.

Lien vers la première partie

Meilleur premier rôle

Vous trouvez que le Top 14 ressemble de moins en moins à du rugby et de plus en plus à du cinéma ? Venez récompenser les meilleurs comédiens de la saison…

  • Mamuka Gorgodze et Yoann Maestri dans Présumé coupable
  • Dimitri Yachvili dans Piège de cristal
  • Serge Blanco dans Le Dictateur
  • Thierry Lacrampe dans La Chute
  • Maxime Mermoz dans Et pour quelques dollars de plus
  • Mourad Boudjellal dans Scarface
  • Benjamin Fall dans Intouchables
  • Jérôme Porical dans Un homme à part
  • Thomas Domingo dans Too Fast, Too Furious
  • Les trois quarts toulonnais dans Mais où est donc passée la septième compagnie ?
  • Romain Teulet dans Willow
  • Marc Lièvremont dans La Moustache puis Alone Forever
  • Leo Cullen dans Elephant Man
  • Sébastien Chabal dans Beaucoup de bruit pour rien
  • Le Stade de France dans Frozen
  • Julien Dupuy dans Oxygen
  • Le Racing Métro dans Les Révoltés du Bounty
  • Sean O'Brien dans Demolition Man
  • Jamie Cudmore dans Hulk
  • Pascal Papé dans Un prophète
  • Mathieu Bastareaud dans Hunger
  • Stephen Ferris dans The Target
  • Pierre Mignoni dans Chat noir, chat noir
  • Pierre Camou dans Le Dernier pour la route
  • Yannick Jauzion dans La Marche de l'Empereur
  • Vincent Clerc dans Mon beau-père et moi
  • Rémi Martin dans Le Grand Blond avec un oeil au beurre noir (co starring Olivier Missoup)
  • Raphaël Lakafia dans Les Petits Mouchoirs
  • Byron Kelleher dans Shame
  • Sylvain Marconnet et Rodrigo Roncero dans Cramé contre Cramé
  • Le XV de la Rose dans Projet X
  • Sharky Michalak dans Le Prénom
  • Felipe Contepomi dans L'Addition

Vous trouvez que le Top 14 ressemble de moins en moins à du rugby et de plus en plus au cinéma ? Venez récompenser les meilleurs comédiens de la saison…

View Results

Loading ... Loading ...

Prix Marcel Ruffo du Cerveau malade

La FFR va construire un grand stade, mais ce serait pas plutôt d'un asile dont le rugby français aurait besoin ?

  • Mourad « Sodomie » Boudjellal pour le syndrome Gilles de la Tourette
  • P-Y « président de la LNR/de Castres » Revol pour la schizophrénie
  • Yoann « J'ai une séance photo » Huget pour la mythomanie
  • Le Stade « galactique » Toulousain pour le complexe de supériorité
  • Craig « le Voleur » Joubert pour la cleptomanie
  •  Bernard Laporte pour l'ensemble de son oeuvre.

Choisissez la meilleure preuve qu'avoir un problème mental ne condamne pas à être rédacteur à la Boucherie, on peut aussi faire quelque chose de sa vie.

View Results

Loading ... Loading ...


Match pourri de l'année :

  • Toulon – BO en finale du Challenge
  • Castres – Montpellier en barrages
  • Les matchs du vendredi soir avec le Racing
  • N'importe quel match du vendredi soir, en fait
  •  Le Top 14 pour l'ensemble de son œuvre

Quel match vous a fait zapper pour regarder un bon vieux Derrick ?

View Results

Loading ... Loading ...

Hachoirs du nom de famille qui tombe plus ou moins bien : 

  • Romain Terrain
  • David Mélé
  • Thierry Lacrampe
  • Damien Traille
  • Dave Vainqueur

Qui porte son destin sur sa carte d'identité ?

View Results

Loading ... Loading ...

Le prix Alain Estève du gars qu'on voit bien en prison dans 20 ans

  • Zac Guildford pour exhibitionnisme aggravé et conduite en état d'ébriété
  • Julien Caminati pour coups et blessures
  • Mamuka Gorgodze pour cannibalisme
  • Jamie Cudmore pour coupe illégale de bois
  • Byron Kelleher pour proxénétisme à Bogota
  • Bernard Laporte pour l'ensemble de son oeuvre

Car le rugby mène à tout.

View Results

Loading ... Loading ...

Le plus grand mystère de la saison :

  • Le Racing, qui arrive à être à la fois l'équipe la plus chiante de l'année de manière générale, mais également la seule capable de nous offrir 2 ou 3 des meilleurs matchs de la saison. Des matchs qu'ils ne gagnent jamais par ailleurs.
  • Martin Bustos Moyano, ou comment Yachvili s'est transformé en Ramiro Pez en l'espace d'une saison. Et il avait pas l'excuse de jouer la Coupe du Monde, lui.
  • Bordeaux-Bègles qui a réussi à se maintenir en Top 14… en jouant.
  • Toulon qui perd en finale de Challenge contre le Bého
  • Le maintien de Jack Isaac au poste d'entraineur du Bého
  • Benjamin Fall, qui ne joue que 3 matchs par an mais qui arrive à être presque toujours très bon. Comme une sorte de Pepito Elhorga à l'envers.
  • Benoit Baby, qui ne joue que 3 matchs par an mais qui arrive à être systématiquement lamentable. Comme une sorte de Benoit Baby en mauvais.
  •  La coupe de cheveux de Benjamin Lapeyre
  • L'enthousiasme généralisé de la presse et des médias pour François Steyn et Luke Burgess, juste parce qu'il viennent de l'hémisphère sud.
  • Le régime d'Eric Béchu, plus fort que François Hollande, mais moins qu'Alain Bashung.

Qu'est-ce qui vous fait regretter qu'il n'y ait pas de cellule Investigation au Midol ?

View Results

Loading ... Loading ...

Hachoir d'or Brangelina du couple le plus glamour du monde du rugby

  • Vincent Clerc/Valérie Novès
  • Gonzalo Quesada/Isabelle Ithurburu
  • Sergio Parisse/Alexandra Rosenfeld
  • Sébastien Chabal/Lionel Nallet
  • Matt Giteau/David Smith
  • Alexis Palisson/Fabrice Estebanez
  • Laurent Travers/Laurent Labit
  • Rodolphe Pires/le LSD
  • Marc Lièvremont/son pack de bières
  • Mourad Boudjellal/Christophe Berdos
  • Christophe Berdos/L'ASM Clermont Auvergne
  • Frank Maciello/la thalassothérapie à Biarritz
  • Marc Ceci… non, ok, rien.

Midol / Voici, même combat

View Results

Loading ... Loading ...

La Boudjellalerie de l'année

Mourad Boudjellal étant quasiment invincible dans la catégorie « déclaration de l'année » nous avons décidé de lui consacrer sa propre catégorie afin de laisser leur chance aux autres. 

PS : Rappelons que Mourad Boudjellal est bien une personne réelle et pas un sketch de Sacha Baron Cohen.

  • « J'ai connu ma première sodomie arbitrale contre Clermont en demi-finale en 2009. Je viens de connaître ma deuxième ce soir. Je n'aime pas ça. »
  • « Le Bernard Laporte sympathique, c'est plus celui des Guignols que celui de la vraie vie. » (Juin 2011)
  • « Pourquoi personne ne veut être arbitre ? Parce que c’est un métier de merde sous-payé ! ». Se faire insulter tous les week-end par des présidents de clubs n'aide pas trop non plus.
  • «  Au début, chacun avait beaucoup d'appréhension l'un envers l'autre. Mais on a rapidement vu que l'on était compatible. Et, après avoir déjeuné, j'étais convaincu. On voit dans ses yeux une flamme, une énergie. J'ai beaucoup apprécié l'humilité du personnage, son côté humble, sincère. C'est fou parce que ce n'est pas du tout l'image qu'il a dans les médias. » toujours sur Bernie.
  • « S’il y a un Bouclier de Brennus à Toulon, c’est un ouragan. On va décréter une semaine fériée. Il faudra que je tienne une semaine sans dormir pour fêter ça. Je serai obligé de faire comme Mick Jagger ou Elton John, je prendrai les mêmes trucs. Ça me grattera les narines mais je m’y sacrifierai pendant une semaine.Je ne vois pas d’autre solution. »
  • « Il n’y a que lui qui ne voyait pas que ce type [Job Ariste, président de la FACEM, qui devait injecter 12 millions dans le club] avait plus le discours d’un évangeliste ou d’un Raëlien que d’un homme d’affaire. » 
  • « Philippe Saint-André, c’est un être humain, il a des défauts comme tout le monde. Il ne supporte pas bien l’alcool, il mange beaucoup, il ne fait pas beaucoup de sport. Il s’énerve et ne supporte pas bien la pression. Il n’aime pas trop payer le café le matin mais c’est un être humain normal. » 
  • « Peut-être que le discours de Philippe [Saint-André] ne passe plus et qu'il faut que j'accélère le rythme pour le remplacer. La gangrène est peut-être dans le fruit. »
  • « Le Président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal a décidé de rétracter son appel faisant suite à la décision de la Commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby de le suspendre pour 130 jours. En effet, à l’instar de M. Pearson, Mourad Boudjellal a considéré que la météo actuelle était très défavorable et que dans de telles conditions climatiques, l’appel serait totalement injouable. M. Boudjellal tient à présenter ses excuses aux membres de la Commission d’appel qui avaient réservé leur billet pour cet événement. » Peu après le report de France/Irlande. 
  • « Quand il est venu la première fois à Toulon, il m’a dit que son rôle, c’était de blesser les joueurs de l’équipe en face et puis le dimanche, d’aller à l’église pour se faire pardonner ».  Sur Bakkies Botha. 
  • « La Ligue manque totalement d'humour et de culture cinématographique, sinon elle m'aurait infligé 120 jours.»
  • « Fabien Galthié est un très bon entraîneur, d'une humilité absolue. Il a toutes les qualités, il parle bien en levant les yeux au ciel pour se donner l'image d'un mec qui vit dans une autre dimension. »
  • « Avant Rémy Martin était un joueur de rugby qui savait utiliser sa droite. Depuis qu’il a découvert celle d’Olivier Missoup, il utilise le droit. »
  • « En tout cas, quand Jacky Lorenzetti dit qu'il a perdu de 20 à 30 % de spectateurs, cela doit correspondre, en fait, à une baisse de 10 abonnés. A Colombes, une telle diminution, ça se voit vite ! »
  • « La vulgarité, c’est d’exhiber dans son bureau le Bouclier de Brennus de 1993 quand on sait dans quelles conditions il a été obtenu. »  
  • « Je ne suis pas surpris. Avec ce qu’ils sont payés , ils ont besoin d’argent. J’ai l’habitude d’être attaqué quand il y a dans un sigle le mot national. » Au sujet de la plainte de l’Union nationale des arbitres de rugby.
  • « La finale s'est jouée vendredi soir ». D'où son niveau de jeu ? 
  • « Je pensais que ce groupe de Hard Rock avait franchi les frontières du Tarn. Mais bon, Laurent Labbit doit être plus fervent de bal musette, c’est son droit. (…) Enfin, affirmer que je ne fais pas partie du monde du rugby, c’est démontrer que Laurent Labit est observateur mais pas réactif, car il a mis six ans pour s’en rendre compte. »
  • « Battre le Racing en quarts et c'est tout sauf gagné d'avance. En 2010, le Racing aurait dû battre Clermont en barrages et il ne s'en est fallu que d'une intervention divine pour qu'il soit éliminé. Comme je suis un athée intégriste, je ne m'attends pas à ce qu'une intervention divine de ce genre ait lieu en notre faveur à Mayol. »
  • « Tout le monde sait que, sans les laboratoires Pierre Fabre, Castres serait en Fédérale, mais il ne faut pas le dire. C'est comme ça : il y a des patrons qui viennent au bureau en 206 pour que leurs employés ne leur demandent pas d'augmentations. Eh bien moi, je vais au boulot en Maserati et personne ne me demande d'augmentation, parce qu'ils savent que ce sera non. »
  • « Avec Jacky Lorenzetti, nous sommes des enfants de la Pro D2. »
  • « Vous noterez au passage que j'ai une faculté incroyable à réconcilier des gens qui ne s'entendent pas toujours entre eux. La Ligue, la Fédération, l'ERC [instance organisatrice des compétitions européennes, NDLR] : s'ils ne sont pas d'accord entre eux, on fait « S.O.S. Mourad », et là, ils tombent tous d'accord à mon sujet. Je suis le contraire du personnage qui sème la zizanie dans Astérix. »
  • « Je suis fatigué de la teneur médiatique qu'a pris cette affaire ». La meilleure pour la fin. 

La cocaïne avait la meilleure qualité avant quelle déclaration ?

View Results

Loading ... Loading ...

L'essai le plus pourri de l'année :

Tous les médias rugbystiques vous proposent d'élire les plus beaux essais, et tous vous proposent la même sélection, sachant qu'il y en a eu 2 ou 3 à peu près potables seulement cette saison. Plutôt de faire comme tout le monde, nous avons donc décidé d'élire l'essai le plus pourri, car après tout un essai même vilain vaut lui aussi 5 points.

  • Isa Nacewa contre les Ospreys

A partir de 4'00.

  • Charlie Hogdson pour ses deux dégagements contrés = essais contre l'Italie et l'Ecosse
*Pas de vidéo car étrangement, personne n'a pensé à mettre en ligne ces deux monuments de crevardise sur Youtube*

  • Mike Blair contre Toulouse

A 0'20.

  • Yves Donguy contre Bordeaux


  • Marlon Solofuti contre Mont-de-Marsan en finale d'accession de ProD2.


A 1h24min

  • Dimitri Szarzewski contre l'USAP

A partir de 1'05.

  • Wesley Fofana contre Le Leinster


Le prix Gedimat de l'essai le plus déconstruit

View Results

Loading ... Loading ...

Prix WOT the fuck de l'année

  • Lulu Harinordoquy
  • France – Irlande au Stade de France
  • L'existence de Mourad Boudjellal
  • La Anelka de Sébastien Chabal
  • Le drop de Felipe Contepomi contre Toulouse
  • Sylvain Marconnet aux commentaires pour France 2 pendant le Tournoi
  • La coupe de cheveux de Benjamin Lapeyre

WOT ?!?

View Results

Loading ... Loading ...

Prix spécial « J'serai content quand tu seras mort, vieille canaille ». Ca tombe bien, ça y est.

  •  Sylvain Marconnet
  • Rodrigo Roncero
  • Grégory le Corvec
  • Jerry Flannery

Qui va le moins manquer à ses adversaires ?

View Results

Loading ... Loading ...

Déclaration de l'année :

  • « Great win great experience. Thank you to the fans ! Thank to all parents for staying off the field. »

Mike Phillips sur Twitter, après le second derby basque.

  • « Les copains m'ont libéré le trou ».

Kevin Boulogne évoquant les Valeurs du Rugby ©.

  • « Lorsque Bernard Laporte m'a malmené à la mi-temps de notre match contre Bayonne, je lui ai tout simplement dit « merci » car je n'avais absolument rien compris de ce qu'il m'avait dit. »

strength resistance training

y; »>Matt Giteau

  • «  Mais qu’ils le jouent entre eux ! L’équipe 1 de Toulouse contre l’équipe 2. Mettons-les avec les Clermontois et qu’ils disputent entre eux la Michelin Airbus Cup… »

Paul Goze, pro Top 16.

  • « «Je ne suis pas concerné par les discussions de comptoir, ni par ce qui se dit sur des réseaux où l'on ne signe même pas ce qu'on écrit. J'ai d'autres chats à fouetter que de répondre à ces balivernes. Vous pouvez écrire ça : je les emmerde.» 

Coucou Serge Blanco. On t'aime aussi.

  • « C'est un tirage au sort très difficile. Nous aurons une équipe italienne pour la première fois depuis longtemps : on se sent Biarriot tout d'un coup. » 

Guy Novès 

  • « No matter how bad you think your day is going, remember that there are people out there that take soccer seriously. »

Jamie Cudmore  sur Twitter, pendant la demi-finale de Ligue des Champions Chelsea – Barcelone.

  • « Le pôle emploi de Canal + fait du boulot. »

Jacques Delmas

  •  « Quand on a pas de cerveaux, qu'est-ce qu'on fait ? On va en acheter un, je sais pas, il faut le greffer peut-être. En tout cas chez nous y en a pas. »

Jack Motherfuckin' Delmas avait pourtant tout fait pour se faire des amis à Perpignan…

  • « Mais j’ai zéro tolérance pour les boissons alcoolisées. Mon corps ne comprend pas. Quand je bois, je deviens très joyeux, extrêmement sentimental, très excité, un petit peu stupide, tout ça à la fois. »

Jonny Wilkinson a en fait 16 ans et découvre la vraie vie à Toulon.

  • « Nous l'avons remis à son niveau, et comme d'habitude, nous allons bientôt le perdre. »

Guy Novès sur Lionel Beauxis. Bien vu.

  • « Embrasse mes fesses l'Irlandais. Désolé de vous avoir battu facilement en quart de finale.. :-) »

Mike Phillips à Ronan O'Gara, sur Twitter. En français dans le texte.

  • « A toutes mes consœurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France. »

Pierre Salviac. A titre informatif, précisons aussi que ça peut permettre de décrocher un poste de chroniqueuse à la Boucherie Ovalie. 

  • « Champion d'Europe en titre, le Leinster a un palmarès impressionnant, quand on sait que l'équipe n'est devenue professionnelle qu'en 1995. »

La stagiaire de l'Equipe s'est vraiment bien renseignée sur l'histoire du rugby pro sur wikipedia. On ne balancera pas son nom parce qu'on l'aime bien quand même.

  • « J’ai eu Leo Cullen au téléphone, et on a pas beaucoup parlé de rugby car sa femme est enceinte. Je lui ai demandé s’il ne redoutait pas que son enfant aie la même tête que lui ! »

Nathan Hines.

  • « C'est plus facile d'aller vite quand on est rapide. »

Richard Dourthe, spécialiste.

  • « Et tant qu'il y a des armes à feu et des animaux, moi, ça me va (…) Les nuits d'été, je m'allonge près d'un feu de camp et j'écoute, au loin, les cris des chacals. »

Bakkies Botha, psychopathe.

  • « Moi, à cinq ans, j'avais déjà tué un canard avec un bâton, dans la ferme de ma grand-mère. »

Alexandre Lapandry. Pas mieux.

  • « Can't get cited for pushing someone. We are playin rugby »

Jamie Cudmore répondant à Damien Try sur Twitter, à propos son incident avec Jérôme Fillol. Apparemment, si, on peut.

  • « Le contact avec les Lolos a fait ressortir des sensations de mon enfance. » 

Frédéric Michalak. Un Oedipe mal soigné sans doute.

  • « Je ne pense pas que ce sera un grand match de rugby. Mais d'un point de vue personnel, je suis content. Le climat sera plus qu'hostile. Je pense que l'on jouera en rose… Ça fera plaisir à tout le monde. »

Julien Dupuy sait comment énerver un Catalan.

  • « Vous savez, les Argentins ils sont spéciaux… »

Julien Dupuy a propos du fameux drop de Felipe Contepomi.

  • « Qu'est-ce tu branles ? Mais qu'est-ce tu branles ?! »

Christophe Laussucq, toujours à propos du drop de Felipe Contepomi.

Qui a reçu des cours de com' de Marc Lièvremont ?

View Results

Loading ... Loading ...

Tentative d'assassinat de l'année :

  • Juan-Manuel Leguizamon et son fulguro-poing try saver sur Ronnie Cooke.

  • Juan-Manuel Leguizamon sur Florian Cazenave.

 Pour avoir tenté de tuer Florian Cazenave, qu'il avait sans doute confondu avec Palisson, dans la vidéo suivante. 

  •  Guillhem Guirado

Dans le même match,  pour sa cathédrale façon « Toi tu vas finir ta vie en chaise roulante et je rigolerai bien ».

  • Butch James

Pour son déblayage à la carotide contre les Brumbies.

  • Jallil Narjissi sur Magnus Lund

Pas spectaculaire, pas esthétique, mais vicieux et redoutablement efficace : 6 mois d'indisponibilité pour Thor.

  • Grégory le Corvec sur Jallil Narjissi. 

Se faire expulser dans les couloirs du stade, l'ultime coup d'éclat de Grégory. 

  • Callum Clark sur Rob Hawkins

Pour sa clef de bras façon MMA sur Rob Hawkins. Bras cassé pour la victime, 32 semaines de suspension pour l'agresseur, joli.

  • Julien Caminati sur Geoffrey Messina

Propre. Et si c'était lui, le Fidjien Blanc ?

  • Julien Caminati pour son doublé contre Bayonnne.

Si seulement Julien avait été sur le terrain quand Lulu a débarqué…

  • Romain Taofifenua sur Chris Masoe

Grand espoir.

  • Bradley Davies sur Donnocha Ryan

Le plaquage cathédrale sans ballon, très très fort. Bravo Monsieur Davies.

  • Troy Flavell sur Iain Balshaw
La tête de Balshaw aurait été retrouvée sous les canalisations du stade. 


  • Jean-Piere Perez sur Regan King
Richi Maco like this.

  • Florian Fritz sur Marc Andreu
Certes, c'est pas facile de plaquer un hobbitt en-dessous des épaules. Mais là, quand même…

  • Thomas Castaignède contre la langue française


Qui aurait mérité 25 ans de prison si son geste n'avait pas été sur un terrain ?

View Results

Loading ... Loading ...

Hachoir d'Or du Boucher de l'année :

Après Jamie Cudmore en 2009, Mafi Kefu en 2010 et un Grand Prix spécial accordé à Mike Tindall pour les Hachoirs de la Coupe du Monde 2011, qui aura l'honneur d'entrer au panthéon des Bouchers ? En tout cas, le niveau est très relevé cette année…

  • Mamuka Gorgodze

Celui qu'on surnomme Gorgodzilla ou encore « Le soldat ultime de Staline » (voir sa biographie non autorisée), Mamuka Gorgodze nous régale depuis déjà quelques saisons en Top 14 : déjà 16 cartons jaunes récoltés depuis son arrivée à Montpellier en 2005. Cette saison, il n'en reçoit certes que deux, mais célèbre son grand dépucelage après un tout premier rouge, partagé avec son grand copain Yoann Maestri, qui jusque là avait été irréprochable au niveau de la discipline, réussissant à renier ses origines toulonnaises avec brio. Mais si Gorgodze, aussi célèbre pour ses charges surpuissantes que pour ses sautes d'humeur, il reste un joueur caractériel mais peu vicieux et pas foncièrement méchant, ce qui risque de le freiner dans la course aux Hachoir d'Or.

  • Julien Caminati

Il y a encore quelques semaines, Julien Caminati n'était pas favori dans la course au Hachoir d'Or du meilleur Boucher, puisqu'il était devancé par Jean-Pierre Perez et Lulu Harinordoquy (finalement non retenu par le jury) dans les sondages. Il faut dire qu'il est difficile de briller médiatiquement lorsqu'on joue à Brive. Auteur d'une saison très solide (3 jaunes, 1 rouge), El Caminator a pourtant réussi à rattraper son retard grâce à ses prouesses extra-sportives : descente en mode vénère à Toulouse avec son pote Arnaud Mignardi, contrôle positif à la marijuana et le plus drôle pour la fin, canular et harcèlement téléphonique à l'encontre de Julien Tomas, au cas où l'on douterait encore que ce jeune homme soit vraiment très con. Doté d'un parcours de jeunesse d'une grande qualité (viré à Narbonne et à Castres pour beuveries et bastons, suspendu 3 ans pour avoir craché sur un arbitre lorsqu'il évoluait en Fédérale 2), Caminati est pourtant plutôt un bon joueur de rugby, même s'il a tendance à se ridiculiser en s'obstinant à rater tout ce qu'il tente au pied, que ce soit des pénalités de 60 mètres (non Julien, tu n'es pas François Steyn) ou des drops à n'importe quel endroit du terrain. Vous l'aurez compris, on tient là un joueur au CV exceptionnel, qui vient, de plus, de réaliser une saison de rêve. Incontestablement l'homme à battre cette année… Mais Caminati porte tellement la lose en lui qu'il serait bien capable de rater le trophée.

  • Jean-Pierre Perez

« Ok, Pedro il est pas très fut fut et il nous coûte 9 points par matchs, mais par rapport à tout ce qu'il apporte sur le terrain, c'est pas grand chose !». Voilà ce que pouvait vous raconter un supporter de l'USAP à propos de JPP, qui fut un des héros du titre de 2009. 3 ans plus tard, Perpignan est revenu sur Terre et Perez le dévoreur de hérissons avec. Au sein d'une équipe poussive, JPP est devenu un gros boulet : 5 cartons jaunes (son record personnel), et des mains en chamallow qui font encore rire tout le monde du coté de Bayonne.

  • Grégory le Corvec
Tout a déjà été dit sur Grégory le Corvec (voir son casier judiciaire) un joueur dont on aurait probablement jamais parlé s'il n'était pas si vicieux. L'homme aux 17 cartons jaunes en 11 saisons (et aux 63 minutes sous le maillot de l'Equipe de France, bien que personne ne s'en souvienne)  n'a pas réalisé une saison énorme sur le point de vue comptable, bien qu'il ait réussi à décrocher le premier rouge de sa carrière après un coup de boule contre une autre légende, Jalil Narjissi. Après sa rivalité avec Jamie Cudmore, digne de celle entre Batman et le Joker et qui s'est étalée sur deux ans, le petit Grégory s'est un peu calmé. Mais alors qu'il a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière, les Bouchers ont pensé qu'il méritait une ultime nomination. Une victoire sonnerait comme un prix un hommage à l'ensemble de sa formidable carrière. 
  • Julien Bardy

Construit sur le même moule capillaire que JPP, Julien Bardy est un troisième ligne besogneux, pas exceptionnellement doué mais qui compense avec sa hargne et sa fougue sur le terrain. Des qualités qui lui ont permis de pousser Lapandry sur le banc en début de saison. Mais aussi de prendre 2 cartons jaunes en Top 14 (et même un troisième dans le Tournoi B lors d'un match Roumanie – Portugal qui devait sentir le glamour). Autre fait d'arme : il démolit Felipe Contepomi sur un beau plaquage à retardement et se permet ensuite de chambrer méchamment Pascal Papé dans les couloirs du Stade Marcel Michelin, le tout en évitant de se prendre une mandale, ce qui est un vrai exploit quand on connaît le caractère du Président. Encore un peu tendre pour rivaliser avec les cadors alignés dans sa catégorie, à 26 ans, Bardy reste un très bel espoir.

  • Callum Clark

Si vous avez un petit peu joué au rugby, vous avez tous probablement croisé LE psychopathe de service, le mec qui finalement n'en a pas grand chose à foutre du rugby et qui est juste là car il adore le goût de son propre sang dans sa bouche, ou encore le son que font les os de ses adversaires quand ils se brisent contre la pelouse. En Angleterre, cet homme c'est Callum Clark, 22 ans. Vous avez déjà vu sa clef de bras complètement gratuite plus haut, mais le grand espoir du XV de la Rose (on attend l'association avec Courtney Lawes avec impatience) n'en est pas à son premier fait d'armes, voir ce très beau coup de boule avec les -20 ans anglais . On ne sait pas trop si Callum Clark nous fait marrer où s'il nous fait vraiment peur, mais sa nomination dans cette catégorie n'est sûrement pas volée.

  • Arnaud Mela

Un seconde ligne d'origine corse qui a passé l'essentiel de sa carrière à Albi puis à Brive, ne pouvait pas ne pas figurer un jour au panthéon des Bouchers. Si Arnaud Mela a été un des meilleurs joueurs du CA Brive cette saison, voire même, un des meilleurs seconde latte du Top 14 tout court, l'ancien international aux deux sélections (au moins avec Lièvremont on savait rigoler…) est toujours une machine à cartons, capable de plomber son équipe comme personne. En 7 saisons, il en a récolté 23 : 17 en Top 14, 6 en ProD2. Cette année, il en obtient 3, dont deux aux pires moments en fin de saison : lors d'un match à Toulouse alors que Brive menait au score à la mi-temps, puis contre Bordeaux dans le match de la mort, perdu à domicile et synonyme de descente. Un grand bravo à lui pour ce suicide sportif réussit avec panache. 

  • Juan-Manuel Leguizamon

Si le fruit d'une expérience scientifique permettait d'équiper le corps de Juan-Manuel Leguizamon du cerveau de Julien Bonnaire, on tiendrait probablement le meilleur joueur du monde. Mais hélas, cela n'est pas encore possible et Juan-Tan-Plan n'est, pour le moment, que le joueur le plus con du monde. Puissant, rapide, habile, impeccable sous les ballons hauts, l'ancien joueur du Stade Français s'acharne à gâcher son talent et à suicider sa carrière en enchaînant les fautes stupides et les attentats sur tous les terrains du monde. Sa descente aux enfers est édifiante : London Irish, Stade Français, LOU. La prochaine étape, ce sera sans doute Béziers. Avec 3 cartons jaunes cette saison, il fait un tout petit peu moins bien que l'année dernière à Paris (4 cartons, et 80 jours de suspension pour une fourchette) mais sa régularité joue pour lui puisque c'est déjà sa deuxième nomination consécutive dans les catégories meilleures tentatives d'assassinat et Boucher de l'année.

  • Florian Fritz

Florian Fritz nous aura fait une belle frayeur. Après un début de saison canon (3 jaunes fin 2011), Fritz semblait s'être débarrassé de ses vieux démons. Plus mature dans son jeu, régulier et excellent tout au long de la saison, le chien fou semblait s'être métamorphosé en soldat exemplaire, comme une sorte de Thierry Dusautoir des lignes arrières, avec le même nombre de plaquages par matchs et le même regard vide. On croyait l'avoir perdu, on l'a retrouvé en fin de saison avec cette belle corde à linge sur Marc Andreu en demi-finale de Top 14. En finale contre Toulon, il semblait aussi excité qu'un sexagénaire allemand en visite en Thaïlande, et était tout proche de sortir la boîte à gifles. Hélas, Bruce Banner ne s'est pas transformé en Hulk ce soir là, la faute à Romain Poite qui a bien pris le soin de lui rappeler de se calmer à environ 8 reprises. Même si sa saison manque d'un coup d'éclat (comme un petit doigt d'honneur ?) Fritz termine avec 4 cartons jaunes, soit sa meilleure saison sur le plan statistique. Sa présence ne saurait donc être ignorée. 

Et le gagnant est :

View Results

Loading ... Loading ...

Lien vers la première partie

zp8497586rq